Bronze Goddess - ESTEE LAUDER Eau Fraîche

Estée Lauder
Bronze Goddess - ESTEE LAUDER

Avis clients


Bronze Goddess Eau Fraîche d'Estée Lauder... Ensoleillée !

Chaleureux, sensuel et mystérieux, ce parfum corporel captivant conserve la luminosité de la signature ensoleillée Bronze Goddess Eau Fraîche, mais on y retrouve aussi de francs effluves de sable chaud gorgé de lumière du crépuscule, pour une expérience plus intense.

Le parfum ouvre sur des vibrations acidulées de mandarine juteuse et de bergamote italienne tandis qu'un courant inattendu chargé d’extrait de gingembre vient électriser vos sens. Un accord enivrant de noix de coco crémeuse apporte une touche soyeuse et chaleureuse à la note de cœur, relevée par la senteur florale et solaire des pétales de fleur de frangipanier et la texture riche et intense de l’absolue de jasmin Sambac. Ce parfum sensuel gagne encore en intensité avec ses notes de bronze radieuses. La chaleur suave du bois de Cachemire se mêle aux rayons chauds et dorés de l’ambre et à l’enivrante absolue de vanille, pour aboutir sur une senteur délicieusement enveloppante.

Le flacon revisité est orné de bronze doré qui illustre admirablement le jus plus chaleureux, plus riche et plus luxueux qu’il renferme.

Lire la suite

La chaleur d'un parfum oriental floral Estée Lauder

Notes enveloppantes, florales et fruitées, se marient pour former l’édition 2017 de l’Eau Fraîche mythique Bronze Goddess d’Estée Lauder. Ce parfum floriental aux accents ensoleillés s'articule ainsi :
Notes de tête : Mandarine, Bergamote, Citron et Orange
Notes de cœur : Fleur de tiaré, Magnolia, Jasmin, Fleur d'oranger et Lavande
Notes de fond : Ambre, Noix de Coco, Bois de santal, Vanille, Vétiver et Myrrhe

Lire la suite

Bronze Goddess|Eau Fraîche : Bronze Goddess Eau Fraîche - ESTEE LAUDER|Vaporisateur 100 ml
Bronze Goddess Eau Fraîche - ESTEE LAUDER|Vaporisateur 100 ml Produit momentanément indisponible
72,00 €
Prévenez-moi

Vous aimerez aussi :


Retrouvez-nous
Parfumerie Burdin -
La parfumerie parisienne
depuis 1937