Mauboussin

Le créateur

La marque Mauboussin trouve son origine dès 1827 avec les premières créations de joaillerie de Monsieur Rocher. Il crée sa première maison, associé à Jean-Baptiste Noury. Mais ce n’est qu’à l’ère des expositions universelles à Paris (1873) et Vienne (1878) que la marque assied véritablement sa notoriété et contribue au rayonnement de la joaillerie française à l’international, enrichi par l'emblématique Marlène Dietrich dont Mauboussin fait son égérie de l'époque. Le style art déco des années 20 s’enrichira progressivement de notes plus colorées.

C’est en 1955 que la maison Mauboussin ouvre ses portes place Vendôme. Le joaillier toujours fervent de bijoux colorés se démarque de ses concurrents également en leur donnant des formes moins conventionnelles. Mais ce qui fait encore aujourd’hui son identité, c’est de rendre ses collections de bijoux de luxe accessibles au plus grand nombre et ce, à travers le monde.

Le premier parfum

Le luxe se décline en parfum Mauboussin à partir de 2000. Il s’appelle simplement « Mauboussin pour Femme ». Son flacon, qui s’apparente à un gros diamant taillé sur-mesure, renferme une fragrance laissant un effluve jugé luxueux et authentique. Partant d’une note de tête fruitée composée de prune et de mandarine, la note de tête associe la pêche blanche à un cocktail plus fleuri de jasmin, rose et ylang-ylang. On reste sur un fond plus oriental de vanille, patchouli, ambre et santal.

Les grands succès

« M Moi » reprendra la même forme de flacon en 2009 pour proposer un parfum Mauboussin plus aérien, fleuri et boisé. « A la Folie » qualifié de floriental gourmand et « Histoire d’Eau » oriental et rebelle, complètent notamment la gamme des parfums féminins. Côté masculin, « Mauboussin Homme », fougère orientale, est créé en 2003 et il sera notamment rejoint en 2010 par « Génération M », un peu plus épicé et boisé.